Chalet

Elbrus

L’apogée secrète du luxe zermattois

Texte Claude Hervé-Bazin / Photo Yves Garneau
Date de parution Hiver 2016-2017

Des sept chalets composant la collection des Seven Heavens, ancrés à flanc de rivière tout près du funiculaire de Sunnegga, l’Elbrus n’est pas le plus grand : il étend ses 4 étages sur la modeste superficie de 565 m2 ! Ce lieu au raffinement suprême et aux prestations d’une qualité rare affirme un style alpin bien à lui. 

La décoration, ici, a été confiée aux designers valaisans du cabinet Comina. Leur volonté ? Ancrer l’Elbrus dans le XXIIe siècle, tout en laissant souffler à travers ses pièces l’âme résolument alpine de la station. Résultat ? Beaucoup de bois, récent ou patiné, des images de montagnes et d’ours attendrissants, des coussins poilus, des cintres gravés du profil du Cervin, un (faux) massacre de renne en peluche dans la chambre des enfants…

Du rez-de-chaussée, partagé entre ski room et cuisines professionnelles, un ascenseur fuse vers les chambres des premier et deuxième étages. Tout ici parle de confort, de délicatesse : les matelas et leurs nombreux oreillers, les serviettes épaisses, les plaids, les (fausses) fourrures aux longs poils nappant jusqu’aux chaises longues alanguies sur les larges balcons privés.

Au niveau supérieur, les parquets soyeux font écho aux poutres maitresses du grand salon, centré autour d’une cheminée contemporaine chantant dans sa cage de verre. Son socle ? Une simple dalle de pierre brute. Au mur, un grand tirage noir et blanc de l’incontournable Matterhorn semble toiser deux grands profils alpins, l’un photographique, l’autre simple tracé d’électrocardiogramme. Ils épousent par leur longueur la grande table où se retrouvent les résidents à l’heure des repas, sous un gracieux ciel lumineux. En contrepoint : une terrasse panoramique pour mieux s’imprégner du froid vespéral et des étoiles.

Contraste. Le coin spa abrite le nec plus ultra : un jacuzzi géant sur fond anthracite et un adorable sauna à la paroi vitrée. Là, le troisième étage touche véritablement au septième ciel.

www.7heavens.ch

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis